Propulsé par HelloAsso

Faites un don à notre association en cette Fin d'année 2019. 

Nos buts :


- Le but principal de l'association et la création du premier "Institut de Recherche des Connaissances des Civilisations Disparues" - "I.R.C.C.D" - financé par le secteur privé.

- La Création d'une structure pour le stockage et l'archivage de données en relation avec le but de l'association.

- Le financement de recherches sur des sites archéologiques ciblés.

- Le financement d'archéologues et de chercheurs.

- La réalisations de documentaires.

- Les autres but de l'association:
- L'étude de des civilisations Disparues .
- L'étude de leurs origines
- L'étude de leurs sites archéologiques .
- L'étude de leurs savoirs culture, science et astronomie.
- L'étude de leurs techniques de constructions .
- L'archivage et la classification chronologique des sites .
- L'étude de écrits, mythes et de légendes.

Ce groupe est dédié à l'étude des écrits des civilisations disparues, de leurs savoirs, de leurs connaissances techniques, de leurs mythologies, ainsi que toutes les constructions monumentales voir cyclopéennes, encore visibles partout sur le globe !
Les peuples antiques de Sumer, de l'Égypte ancienne, les civilisations précolombiennes, Olmèques, Mayas, Incas, les peuples de la vallée de l'Indus, les premières dynasties Chinoises, le japon, l'Afrique, l'Australie ou même encore en Europe comme en France, en Angleterre, ou en Roumanie, regorgent de sites mégalithiques plusieurs fois millénaires, bâtis par des civilisations qui n'auraient pas du pouvoir construire de telles édifices à l'époque avec les outils reconnus par la communauté scientifiques d'aujourd'hui…

Autant de grandes civilisations disparues qui nous ont laissé quelques traces encore visibles de leurs savoirs extraordinaire en matière de constructions, mais pas seulement ...

Y aurait-il pu avoir des contacts ou des liens entre ces peuples antiques ?, à la vue des similitudes lors des constructions pyramidales, des Dolmens, des blocs de granits, de calcaires ou autres, pesant pour la plupart de 50 à 1200 tonnes. Tous ces blocs, ont été transportés sur des centaines de kilomètres à une époque dites archaïque ainsi que taillés avec une précision tel, qu'il nous faut nos outils de mesures et détalonnages actuelles pour constater leurs précision au millimètres près. Mieux encore, des blocs sont emboités par endroit à la manière dirait-on de simples jeux constructions monumentales. Tout ceci encore une fois a été réalisé à l'aube de la civilisation.

Aujourd'hui le mystère des bâtisseurs des pyramides du plateau de Gizeh, seul vestige des 7 merveilles du monde antiques encore debout, n'a toujours pas été élucidé...

De nombreuses théories ont été avancées.
Toutes ont été systématiquement misent à défaut, soit par les égyptologues eux mêmes, où par quelques archéologues privés ou amateurs ... .
Le déplacement et la mise en place des blocs de granits durent (entre autres) qui composent les pyramides de Gizeh, Khéops ainsi que tout autres sites mégalithiques antiques qui sont recensés aujourd’hui partout dans le monde, reste un mystère pour tous.

Les technologies et techniques nécessaires à la mise en place de ces énormes blocs de pierres taillés à la perfection n'ont toujours pas été démontrés ni retrouvés.
L.O


Association  - Étude des Civilisations Disparues