Nuraghe en Corse, les Torréens

Nuraghe et statues menhirs en Corse

Les 258 mégalithes de Palaghju, Corse

Palaghju, Cucuruzzu, Filitosa.

La culture Torréenne

Proche du style de Filitosa, nous retrouvons en Corse sur la commune de Sartène, un autre site méghalitique appelé Palaghju, Palaggiu ou Pagliajo, faisant parti d'un hameau de Tizzano

Ce site préhistorique compte 258 mégalithes ce qui en fait l'alignement mégalithique le plus important de la Méditerrannée.

7276976

Des Statue-stèle armée d'une épée comme à Filitosa.

Les alignements sont organisés en sept groupes, six sont orientés nord-sud et le septième est orienté est-ouest. Tous les menhirs sont sculptés en forme de silhouette humaine comme à Filitosa, aucun n'a la tête clairement dégagée, la plupart sont seulement ébauchés. Seul trois statues-stèles ont des épées gravées et deux seulement ont des poignards, d'autres gravures sont visibles sur les autres pierres dressées.

Des dolmens ont aussi été découverts. Un seul est encore conservé, en l’état, il contenait du mobilier de l'âge du bronze ancien qui se trouve maintenant au musée de Sartène, il à donc été réutilisé à une époque plus récnente. Des cupules sont alignées sur un de ses montants. Certains pensent que ses cupules sont des cartes du ciel représenatant des constellations, cependant d’autres les rapproches de motif lié au culte de l'eau, et d’autres encores pensent qu’elles servaient uniquement à recueillir de l’eau de pluie.

The dolmen of fontanaccia

Le site à été rescensé en 1889 par Etienne Michon qui mettra aux jours soixante six menhirs, plus tard en 1914 Mr Giraux en découvrira une dizaine de plus et enfin Roger Grosjean entre 1964 à 1968 portera le nombre à 255 menhirs et 3 statues stèle découverts au totale. Mr grosjean considère alors le site comme étant «le laboratoir du mégalithiqme Corse ».

Balignement20palaggiu

 

Pagliajo 13

Corsica prehistory palaghju megaliths

 

Site de Cucuruzzu, Corse-du-sud

Cucuruzzu est un site préhistorique découvert en 1963 dans le sud de la Corse actuellement attribué à la culture dite Torréenne.

1280px cucuruzzu1

La Culture torréenne est une civilisation qui s'est développée en Corse, au cours de la seconde moitié du IIème millénaire Av.J.-C. La construction caractéristique de cette culture est la « torre » la tour circulaire, qui sont identiques aux « Nuraghes » de la Sardaigne.

La "torris" de Corse est néanmoin plus petites et moins impressionnantes que les nuraghes Sarde. D’après certains spécialistes, la culture « nuragique de Sardaigne » et la culture « torréenne de Corse » présentent des ressemblances frappantes et seraient étroitement liés avec une origine commune.

Les constructions torréennes ont été réalisées par les Corses, une ethnie qui a également vécu dans le nord-est de la Sardaigne dans la région historique de Gallura.

Un des principaux sites de la culture pré-torréenne et torréenne est celui de Filitosa, dont l'estimation de datation fait remonter le site de 3000 à 1500 av.J.-C.

Le village préhistorique de Cucuruzzu estimé lui de l’age du Bronze est bâti comme une forteresse, il à été occupé jusqu’au IIIème siècle avant notre ère. Considéré comme une construction de type cyclopéenne, les murs se composent à leur bases de gros blocs granite et sont surmontés de blocs de construction plus petits, il est possible que nous ayons ici deux styles architecturaux différents qui représentent une antériorité plus ancienne de type mégalithique avec les blocs les plus gros, ainsi qu’un possible réemploi du site par cette culture torréenne bâtisseurs de Torre sur l'île de Beauté. Un escalier aux marches taillées mais dégradé par le temps mène à l'intérieur du site d’une surface d’environs 400 m2.

Roger Grosjean, archéologue reconnu pour avoir étudié le site mégalithique de Filitosa dont nous avons déjà parlé –voir le lien en fin d’article- s’est intéressé  à Cucuruzzu

Tout proche se trouve le site de Capula un autre Castellu ou « château » habité quant à lui jusqu'au Moyen âge, ainsi que l'atteste le produit des fouilles archéologiques. Les blocs de granit qui compose la base des murs et comme nous le soupçonnons la partie la plus ancienne sont vraiment gigantesque.

1280px cucuruzzu capula jpg1 2

Photo Capula

En ce qui concerne l'architecturefunéraire, la Corse et la Sardaigne nord-orientale se caractérisent par la présence des Tafoni, des creux naturelles arrondie de plusieurs décimètres à plusieurs mètres de diamètre, creusée par l'érosion alvéolaire dans les roches cristallines ou gréseuses, où ils plaçaient les corps des défunts. D’autres monuments funéraires utilisés sur les mêmes lieux mais à une époque antérieur sont les coffres (cercles mégalithiques) et les dolmens qui confirme bien le réemploie du site

1280px cucuruzzu jpg2 1

1280px cucuruzzu blocs moussus 1

1280px cucuruzzu2

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau