Dwarka légendaire cité engloutie -32 000ans

Dwarka, la légendaire cité engloutie - 32 000 ans

La légendaire cité de Dwarka résidence du dieu Krishna découverte

- 32 000 ans avant J-C.

L'histoire et le sens même du mots mythe remis en question.

Dwarka Atlantide of the East, en anglais sans sous-titres. crédits ancientexplorers.com (retrouvezen bas de pages la vidéo sous-titré FR)

 

DWARKA L'ATLANTIDE DE L'EST

2001, à 11km des côtes du Golfe de Khambhat, des chercheurs de l'Institut océanique indien ont détecté les traves d’une civilisations qui ne devrait pas être là. Alors mandaté  par le gouvernement indien pour réaliser une étude du niveau de pollution dans le Golf de Khambhat, leur sonar à détecté des traces de structures régulières trahissant la main de l’homme.
Un immense réseau de bâtiments en pierre partiellement recouverts de boue et de sable sur  une surface de 13 km carrés est au fon de l’océan

Dans l’actuelle Khambhat les archéologues ont déjà mis au jour une ville sous la ville située sur les rives d’un ancien fleuve

Les vestiges sont enfaites ceux d’une cité submergées depuis très longtemps, à une époque où l’archéologie classique nous dit qu’il ne peu y en avoir aucune dans le monde à un telle niveau de technologie, à une époque aussi reculée.

Dwarka inde2

Les vestiges et artefacts découverts à 50 mètre de profondeur  sont plus anciens que la civilisation hindoue elle-même qui est la plus ancienne au monde encore pratiquée. Des objets en bois et des tessons de poterie et certaines pièces remontées du fond on été datées par les scientifiques et remontent à 32 000 ans. A contrario, les océanographes ont conclu que la zone avait été recouverte d'eau il y a environ 9 000 ans, ce qui nous apprend que la Dwarka préhistorique aurait existé pendant 23 000 ans

Les archéologues classique affirment que l'ancienne civilisation indienne ne remonte qu'à 4 000 ou 5 000 ans. Pourtant, les érudits hindous qui étudient les textes védiques et le Mahabharata disent que la civilisation hindoue remonte à plusieurs dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d'années. Les ruines gisant au fond du golfe de Khambhat pourraient donc donner raison aux textes et aux érudits hindous, nous plongeant en plein film fantastique parlant de ville volant et d’armes indiquant une technologie que nous n’avons pas encore atteinte.

Dans seulement 70 pieds d'eau, des plongeurs ont découvert des murs en grès, des rues pavées et la preuve d'un port de mer prospère. Les érudits ont déclaré que ces ruines étaient les vestiges de l'ancienne et ville légendaire de Dwarka. Le Mahabharata nous dit que la ville légendaire de Dwarka serait le lieu de résidence et aurait été bâti par le dieu Krishna. Krishna était considéré comme étant à l'origine de toutes les autres divinités. La découverte de la légendaire Dwarka est aussi importante pour eux que l’est l’arche d’alliance pour nous.

Image503 jpeg

La ville engloutie partage des similarités frappantes avec les sites de la civilisation de l’Indus [2300-1700 av. J.-C.]. dont on a retrouvés quelques vestiges sous la Dwarka moderne.

Dwarka inde3
Les ruines s’étendent sur 9 km le long des rives d’un ancien fleuve, et l’on peut distinguer :
– Les vestiges d’un barrage,
– Un édifice, de la taille d’une piscine olympique, aux marches effondrées, rappelant le Grand Bain de Mohenjo-Daro,
– Un monument rectangulaire de 200 x 45 m est aussi vaste que l’acropole découverte à Harappa,
– Un autre édifice, sorte de grenier à blé, fait de briques de boue, d’une longueur de 183 m.,
– Des rangées de constructions rectangulaires qui s’apparentent aux fondations de maisons en ruine,
– Un système de drainage,
– Des routes.
L’équipe a remonté des outils en pierre polie, des ornements et des figurines, des débris de poteries, des pierres semi-précieuses, de l’ivoire et des restes fossilisés humains…

Maxresdefault

Dwarka était une ville très puissante, dirigée par le Seigneur Krishna en personne. Les textes expliquent qu'un roi nommé Salwa a attaqué le Seigneur Krishna dans le mythique Dwarka. La bataille décrit des armes fabuleuses et une technologie très avancé comprenant des engins volants.

Selon les anciens textes sanscrits, Salwa attaqua la ville avec une sorte de ville flottante, faisant pleuvoir des armes énergétiques qui ressemblaient à des éclairs. Il a ainsi détruit de grandes parties de la ville légendaire. Le dieu Krishna, a riposté en ouvrant le feu sur cet engin spatial. Les armes sont décrites comme des flèches, mais ce ne sont pas des flèches ordinaires. On dit qu'elles ont rugi comme du tonnerre quand elles ont été lancées et ressemblaient à des éclairs ou des rayons du soleil, ce qui ressemble beaucoup à des missiles.

En riposte à la défense de Krishna, le vaisseau spatial a commencé à apparaître simultanément à différents endroits. Ce qu'il y a d'intéressant dans ce récit, c’est qu’il y a un vaisseau spatial en métal qui tire des armes sur une ville de la Terre. Pour finir, la légende dit que Krishna a finalement quitté la Terre et que l'océan a submergé sa ville de Dwarka.

Krishna

De nos jours, les gens commencent à regarder ces écrits anciens autrement et commence à les considérer à l’image des travaux d’Heinrich Schliemann celui qui à découvert la mythqiue cité de Troie, non pas simplement comme une mythologie, mais comme des documents historiques.

Les ancêtres de l'Inde ont-ils été témoins d'une guerre ?

La ville mythique de Dwarka citée dans les textes hindous est réelle, se pourrait-il également qu’elle confirme par son existence être la preuve de la présence d’hommes et d’hommes et de femme extraordinaire comme Krishna qui ont peuplé notre terre avant la dernière période glaciaire du Dryas récent et que ls hommes aurait pris pour des dieux.

Loïc Occhipenti Copyright 2019

 

Dwarka Atlantis of the East, sous titré en français.

Ajouter un commentaire